Emmanuelle Drouet

Psychologue clinicienne


Cabinet paramédical
6, rue de Plaisance
94130 NOGENT/MARNE
Tél. : 06.61.48.84.53
drempsy@yahoo.fr


D.E.S.S. de psychologie clinique

Thérapeute praticienne en TCC - AFTCC

D.U. Troubles du comportement alimentaire

Numéro ADELI :
94 93 0283 0

Plan du quartier >>

La boulimie

La boulimie est un trouble complexe qui se caractérise concrètement par des crises compulsives, où la prise alimentaire prend des proportions incontrôlables, suivies de comportements compensatoires visant à éviter la prise de poids (vomissements, jeûne, activité sportive excessive, prise de diurétiques ou laxatifs, etc.).

Il y a plus de 20 femmes concernées pour 1 homme. Les personnes souffrant de boulimie sont essentiellement des jeunes filles ou des jeunes femmes. La boulimie débute le plus souvent entre 14 et 25 ans.

La majeur partie des personnes souffrant de boulimie ont un poids normal, ce qui fait qu’elle ne sont pas « remarquables » et qu’elles peuvent cacher leur trouble durant très longtemps auprès de leur entourage. Elles attachent presque toujours une valeur excessive à leur poids et leurs formes corporelles. Elles ont tendance à surestimer leur poids et à se percevoir comme laides ou difformes en dehors de toute réalité perceptible.


Selon la définition du DSM-IV, voici les critères nécessaires pour pouvoir parler d’ une boulimie:
  • Survenue récurrente de crises de boulimie.

Une crise de boulimie répond aux 2 caractéristiques suivantes :

  1. Absorption, en une période de temps limitée, d’une quantité de nourriture largement supérieure à ce que la plupart des gens absorberaient en une période de temps similaire et dans les mêmes circonstances.
  2. Sentiment d’une perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise.
  • Comportements compensatoires inappropriés et récurrents visant à prévenir la prise de poids, tels que : vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements ou autres médicaments ; jeûne ; exercice physique excessif.
  • Les crises de boulimie et les comportements compensatoires inappropriés surviennent tous deux, en moyenne, au moins 2 fois par semaine pendant 3 mois.
  • L’estime de soi est influencée de manière excessive par le poids et la forme corporelle.
  • Le trouble ne survient pas exclusivement pendant des épisodes d’anorexie mentale.

Il existe deux types de boulimie :

  • Type avec vomissement ou prise de purgatifs: pendant l’épisode actuel de boulimie, le sujet a eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l’emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements.
  • Type sans vomissements ni prises de purgatifs: pendant l’épisode actuel de boulimie, le sujet a présenté d’autres comportements compensatoires inappropriés, tels que le jeûne ou l’exercice physique excessif, mais n’a pas eu régulièrement recours aux vomissements provoqués ou à l’emploi abusif de laxatifs, diurétiques, lavements.

Les commentaires sont clos.