Emmanuelle Drouet

Psychologue clinicienne


Cabinet paramédical
6, rue de Plaisance
94130 NOGENT/MARNE
Tél. : 06.61.48.84.53
drempsy@yahoo.fr


D.E.S.S. de psychologie clinique

Thérapeute praticienne en TCC - AFTCC

D.U. Troubles du comportement alimentaire

Numéro ADELI :
94 93 0283 0

Plan du quartier >>

Trouble de l’alimentation nocturne ou Night Eating Syndrome

Le trouble de l’alimentation nocturne (night-eating syndrome ou NES) consiste en une anorexie matinale, une hyperphagie en fin de journée et une insomnie.

Les troubles de l’alimentation nocturne se traduisent par un décalage de la prise alimentaire dans la soirée. Les personnes qui souffrent de ces troubles ne mangent rien avant le début, voire la fin de l’après-midi. Elles consomment de grandes quantités de nourriture pendant, et surtout après le dîner, éventuellement jusque tard dans la nuit. Leurs habitudes alimentaires les poussent à ingérer 50% de tous les aliments avalés quotidiennement après 20h. Elles souffrent bien souvent de troubles du sommeil et se relèvent  la nuit pour manger, dans un état proche du somnambulisme. Certaines personnes décrivent une amnésie des crises dont ils ont la preuve en retrouvant les restes de leur festin le lendemain. L’absence d’appétit le matin et, par conséquent, le refus de prendre un petit déjeuner est constamment associé au NES

Ce problème s’observe surtout chez les personnes qui tentent de contrôler leur alimentation avec beaucoup de rigueur la journée et qui perdent alors le contrôle dans ce moment de moindre résistance qu’est la nuit.

Le trouble du sommeil associé et l’asthénie qui en découle révèlent souvent un tableau dépressif authentique et sévère chez ces personnes.

Certains auteurs rattachent ce trouble à des habitudes alimentaires déviantes basées sur le stress et les troubles émotionnels.

Les commentaires sont clos.