Emmanuelle Drouet

Psychologue clinicienne


Cabinet paramédical
6, rue de Plaisance
94130 NOGENT/MARNE
Tél. : 06.61.48.84.53
drempsy@yahoo.fr


D.E.S.S. de psychologie clinique

Thérapeute praticienne en TCC - AFTCC

D.U. Troubles du comportement alimentaire

Numéro ADELI :
94 93 0283 0

Plan du quartier >>

Comment annoncer votre séparation à vos enfants?

Vous avez pris avec votre partenaire la décision de vous séparer et vous avez des enfants ensemble… Vous allez, de fait, vous retrouver face à de grands défis à relever:  réussir votre séparation tout en soutenant vos enfants, aménager une nouvelle gestion de vie souvent complexe, composer avec une baisse de vos ressources financières, gérer votre souffrance émotive, trouver une position adéquate dans le lien avec votre ex de façon à bien remplir vos obligations parentales tout en faisant de la place à un nouveau partenaire qui aura peut-être aussi ses propres enfants. Même si tout cela est difficile pour vous, il est essentiel de préserver vos enfants.

L’annonce de la séparation est un moment difficile pour les enfants, cela ne sera pas un moment plus simple pour vous, parents. En effet, à travers l’annonce faite à vos enfants, vous vous signifiez à vous-mêmes que votre couple est bel et bien fini.  L’annonce que vous ferez sera peut-être chargée de culpabilité et d’un sentiment d’échec…

Quand l’annoncer?

Il y a des choses à éviter lorsque vous annoncerez cette nouvelle à vos enfants. Particulièrement si vous êtes amenés à cohabiter encore quelques temps ensemble… Attendez plutôt d’être certains que vous ne vivrez plus sous le même toit pour leur en parler car pour un enfant, la séparation n’a de sens que si elle est « physique ».

Comment l’annoncer?

Choisissez plutôt un moment calme, le week-end par exemple. Parlez avec tendresse à vos enfants, vous pouvez leur serrez la main et vous assoir à côté d’eux. L’idéal est d’annoncer la séparation en présence du papa et de la maman, et surtout en dehors d’une période de grosse crise. Il est fort probable que votre enfant se mette à pleurer, vous avez vous aussi le droit de vous autoriser à être ému(e). Essayez de bien prendre le temps d’en parler afin de permettre à votre enfant de vous poser ses éventuelles questions.

Quels mots utiliser?

Surtout, évitez les règlements de compte devant vos enfants, ce n’est pas l’objectif ni le moment! Donc essayez à tout prix d’éviter les critiques sur l’autre parent ou encore de rendre votre partenaire responsable de la séparation. Voici un exemple de ce que vous pouvez dire: « Nous, ton père et ta mère, avons des choses importantes à te dire. Nous avons besoin aujourd’hui de ne plus vivre ensemble sous le même toit  pour mieux nous entendre. C’est en tant que mari et femme que nous ne nous entendons plus, par contre nous continuerons à nous entendre pour t’élever et pour nous occuper de toi. Tu auras donc toujours tes deux parents mais deux maisons et un parent dans chacune ».

Important

N’oubliez pas de bien rassurer votre enfant sur l’amour que vous lui portez en lui expliquant que l’amour entre un homme et une femme ne dure pas toujours mais qu’entre un enfant et son parent, l’amour est différent, il est présent pour toujours.

Insistez aussi sur le fait que votre enfant n’est pas responsable de votre séparation, que les bêtises qu’il a pu faire n’ont aucun rapport avec la rupture.

Évitez d’envahir vos enfants avec vos doutes ou vos inquiétudes et ne lui demandez surtout pas de choisir à votre place ce que vous devez faire (partir ou rester), il pourrait se sentir fort coupable par la suite d’avoir pris telle ou telle décision  et se sentirait responsable de vos choix, ce qui est bien trop lourd pour un enfant et absolument pas son rôle.

Le plus important est surtout de bien de rassurer vos enfants sur la continuité du lien parental que vous entretiendrez vis-à-vis d’eux, malgré la séparation de l’homme et de la femme que vous êtes.

L’après…

Par la suite, vous n’avez pas à devenir ami avec votre « ex » mais « coéquipiers dans le but d’éduquer au mieux vos enfants. Il est donc essentiel d’éviter les conflits avec lui (ou elle). Conserver de bons rapports avec votre ex aidera vos enfants à mieux accepter votre rupture. En effet, les conflits qui persistent au delà de la rupture sont la principale source de difficultés d’adaptation chez les anfants.

Lorsque des conflits entre vous persistent au-delà de la séparation et que votre enfant entend régulièrement des commentaires négatifs émis par l’un de vous deux à l’égard de l’autre, ils peut se sentir « déloyal » d’aimer le parent dénigré. Il est primordial que vous distinguiez vos conflits de couple et votre rôle de parent. Votre enfant n’a pas à entendre vos ressentiments, vos soupirs ou vos griefs à l’égard de votre ex parce que son souhait est de pouvoir continuer d’aimer librement ses deux parents.

Les commentaires sont clos.